Mes refuges

C’est incontournable, je dois souvent m’enfuir pour me retrouver avec moi même. Il est primordial pour ma santé mentale (et celle de mon couple) d’avoir une évasion.

Il est impossible de cumuler autant d’activités pro-passionnelles, sans avoir des inspirations. Je suis en constante ébullition mentale et physique. Si je ne me ressource pas auprès de mes muses, je perds le feu qui m’attise et moi … j’aime quand ça s’enflamme et que ça brûle !

Quand je suis revenue dans le sud après une absence de presque 10 ans, j’ai tout recommencé : les amis, les sorties, les loisirs et retrouver le goût des choses. Je suis donc partie en quête de refuges.

Tout d’abord c’était la musique … Aaahh la musique.
Je ne sais pas par quel démon je fus happée mais je suis tombée dans un endroit fantastique : L’Oliver Irish Pub. Où j’ai découvert des supers groupes de musique locaux dans un cadre irlandais et rencontré des gens formidables, comme ma témoin de mariage.
Ha oui, je suis mariée… à Clyde Barrow, my love de bassiste et guitariste que j’ai rencontré grâce à la musique cette année là. Nous avons passés la moitié de nos nuits avec nos amis à danser sur les tables ou juste « lui et moi » à écouter de la bonne musique, et à jouer aux scènes ouvertes que propose le pub le mercredi soir, animées par le beau Nicky.
L’équipe est dynamique, l’ambiance toujours assurée et la bière cooooooool ! Que de soirées mémorables…

Et puis… j’ai aussi des envies gastronomiques.

Alors là, attention ! Je ne parle pas forcement de grands restaurants étoilés, je parle de bonne cuisine avec de bons produits et allez comprendre pourquoi, je suis tombée amoureuse de l’Encierro del Pueblo  dont les 2 chefs proposent une cuisine dite « pichonomique » : côtes de bœuf, poissons frais, produits du jours, légumes livrés par les jardins de Costebelle, le tout balancé par l’animation de Christophe dit « Le Type », patron de ce lieu atypique sur la place de la mairie melgorienne.
Que ce soit le midi avec le plat du jour en mode « cantine » ou le soir avec My Love pour une carte élaborée, c’est toujours un plaisir de m’asseoir à table.
C’est également là que je retrouve « les copains » le dimanche midi après avoir fait mes courses au marché avec ma bicyclette magique.

Et puis un jour alors que je poussais la porte de son ancienne cave à vin, le grand Marco, maître sommelier, m’informe de l’ouverture imminente de La Dolia, cave et bar à vin, dans le vieux centre de Castelnau-le-Lez.
Je crois que j’étais installée à la terrasse le soir même, comme une urgence !
Rencontrer Marco et Yoann, ces deux beaux italiens associés à ce projet, a changé à tout jamais ma passion pour le vin.
Avec à la carte, une sélection de vins et de tapas élaborés qu’ils renouvellent presque tous les 10 jours, ils m’ont rendu totalement accro.
Etant une cuisinière passionnée, je peux enfin m’appuyer sur des conseils avisés pour mes accords car je crois qu’ils me connaissent mieux que moi. Et avec leur immense choix de vins, je préfère qu’ils choisissent à ma place (ouai par ce que 450 étiquettes à lire, c’est pas mon truc).

Plus récemment, tout nouveau dans mon cœur et ayant déjà une grande place : le Wine Note. Personnellement c’est Philippe, un des 4 gérants, qui m’a poussé à l’intrigue : qui n’a jamais rêvé de pouvoir manger des planches de tapas de qualité, déguster de jolies sélections de vins tout en profitant de musique live ?
Oh putain ! J’arrive, je dois voir ça !
Décors en bois, planches à partager de viandes ou de poissons et des concerts le week-end. Très attendu à Baillargues où il manquait sérieusement un endroit digne de ce nom pour sortir.
En un mois et demi, j’ai eu l’occasion de m’y retrouver plusieurs fois avec mes amis et en tête à tête avec My Love. J’ai découvert des artistes qui proposaient des univers différents par rapport aux concerts auxquels j’étais habituée et qui ne surplombaient pas nos discussions car vous le savez… Si je dois lever la voix, je couvre le restaurant.

Quoi qu’il en soit, ces lieux n’ont absolument aucun lien logique entre eux. Il ne proposent pas les mêmes « standing », tarifs ou animations. Tout dépend de mes envies du moment : Un concert, un bon vin, une côte de Taureau, en amoureux, entre amis ou en famille.

Alors n’hésitez pas à découvrir mes refuges, je suis certaine que vous vous y sentirez aussi bien que moi.

***Clyde, où allons-nous ce soir ?

2 réflexions sur “Mes refuges

    • Lesueur dit :

      Tant de fraîcheur, de spontanéité et de passion…J’adhère totalement à ce blog dans la quête du plaisir et du partage. Quand la passion du vin te prend, tu ne peux plus y échapper. Plus de 20 ans en ce qui me concerne, et j’apprends encore. Je connais au moins l’une de tes adresses; Tes talentueux italiens, et ce n’est pas parce que je suis une amie. Tu donnes envie de passer la porte du Wine Note ou de l’Encierro del Pueblo. C’est dire ton talent !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s